LITTÉRATURE > METAWORLDBANK > Après la sieste et avant

Après la sieste et avant

Reveillez-vous Jérôme ! Wake up !

Après le repas franchement arrosé qui avait suivi l'exposé des projets financiers de Jérôme KA à Luchino Longhi, le couple était monté dans la chambre de Teresa, plus fraiche car située au nord. L'intention de faire une sieste ne résista pas à une intense envie charnelle de la femme qui ne déplut pas à l'homme. L'excitation des sens s'étant doublée de celle de l'esprit à l'idée d'avoir décroché un tel pactole. On ne dormit donc pas de suite...

Après l'amour, Jérôme fut terrassé d'un sommeil partagé avec la belle endormie par l'orgasme.

— Jérôme, svegliati !

Teresa Avila se pencha sur lui afin de le ranimer d'un baiser, à l'instar d'un prince désirant sortir la Schneewittchen du coma où l'aurait plongé une poisoned apple. Soudain son iPhone sonna plus efficacement le réveil. Mais elle ne décrocha pas, tandis que Jérôme ouvrait l'œil.

 Schneewittchen

Ciao amore mio, dormi bene ? Lèves-toi, il est déjà tard, dit-elle en l'embrassant.
Il reprit complètement ses esprits sous la douche. Sous le ruissellemet, il réalisa le défi que représentait ce premier capital confié à son ambition. Cette angoissante responsabilité et l'eau froide rendit son zizi tout riquiqui à l'amusement de son amie qui lui tendait une serviette de bain.

Ils descendirent au salon où les attendait Luchino Longhi relisant un contrat qu'il n'avait pas perdu de temps à rédiger.

Buongiorno gioventù, vuoi un caffè ?

Vado, lo farò ! annonça Teresa en s'éloignant...

Chiedi Julietta...

No, lasciala riposare, nessun problema, répliqua Teresa Avila en disparaissant...

— Jérôme, voici une proposition de contrat pour sceller notre accord. Lisez-le attentivement et dites-moi si tous les termes vous conviennent. Sinon discutons les éventuelles modifications.

Jérôme se plongea dans la lecture du contrat. Tout lui sembla conforme aux termes envisagés, d'autant qu'ils s'en tenaient à la simplicité de l'accord verbal du matin.

Sur ces entrefaits, Teresa arriva avec les cafés...

D'ailleurs vous pourriez vous servir des compétences de ma fille, elle a fait son droit dans le domaine des affaires.

Papà ! protesta-t-elle ; tu sais bien que je n'ai plus pratiqué depuis des années.

stupidità ! rétorqua-t-il ; tu sais bien que ça ne s'oublie pas plus que de nager au Lido...

— C'est parfait, je n'ai rien à y redire, dit Jérôme, c'est bon pour moi, mais vous n'impliquez pas votre fille dans ce contrat car j'imagine que vous lui réservez d'autres termes.

— En effet, je lui fais un don sans contrepartie, comme cela elle ne me devra rien. Elle est ma fille unique, donc cela ne posera aucun problème ultérieur d'héritage.
Je ferai les versements sur vos instructions quand vous aurez établi votre société, vous m'aviez dit vouloir vous installer à Bruxelles...

— Affirmatif, cela me semble l'endroit idéal en Europe pour opérer et y habiter. La ville compte autant d'institutions, d'ambassades, de sièges de multinationales, de banques, de lobbies et même d'espions que Washington DC

E cosa significa « DC » ? interrogea Teresa Avila.

— « District of Colombia ». La ville indépendante de Washington n'est pas un État, mais elle est devenue la capitale des État-Unis et donc à ne pas confondre avec l'État du même nom qui se situe au nord-ouest des USA.

— Et Bruxelles , c'est la capitale de l'Europe ?

— Non, pas vraiment, c'est la capitale et en même temps une région de la Belgique. La ville est le siège des institutions européennes, mais elle n'en a aucun pouvoir, et d'ailleurs l'Union européenne n'a pas de capitale ! Cependant Bruxelles accueille 120 institutions internationales, 137 consulats et 185 ambassades avec plus de 5,500 diplomates, d'où l'intérêt de nous y installer.

 Brussels

— Tu as raison, j'aime cette ville à taille humaine, on s'y sent bien et les gens sont gentils sans trop se prendre au sérieux, c'est agréable...

— Bon c'est très bien tout ça, intervient Luchino Longhi, mais quand repartez-vous ?

— Le plus tôt possible, demain peut-être, qu'en penses-tu Teresa ?

— Oui demain, parfait, je crois qu'il y a un vol vers midi... attends, je regarde...

— Bon les enfants, je vais vous laisser, j'ai un rendez-vous avec quelqu'un, on se verra ce soir ou demain matin avant votre départ.

— Entendu, nous allons régler nos affaires et préparer nos bagages...

— Teresa, as-tu trouvé un vol pour Bruxelles ?

— Oui, je suis en train de réserver deux places. Le départ est un peu avant midi, tranquille.

— Très bien, merci, je t'aime.

 Venice Airport Departure

— Ne serait-il pas le temps de prévenir Tosca et ton ami Richard des derniers développements ?

— Tu as raison, je vais illico envoyer un message à PI ; tu informes ton amie ? Ne serait-il pas utile de se rencontrer tous les quatre ?...

— À vos ordres signore patron !

Note : les parties de texte soulignées sont des liens vers une autre page.

LITTÉRATURE | METAWORLDBANK | RETOUR